Dyspareunie profonde et rapport sexuel douloureux : traitement et solution

La dyspareunie et ses douleurs

la dyspareunie fait référence aux douleurs ressenties lors d'un rapport sexuel. En règle générale, ce terme désigne les douleurs perçues par la gente féminine. Quelles sont ces sensations ? Existe-t-il un traitement radical ? Si vous sentez concerné par ce sujet, la suite devrait vous intéresser.

La dyspareunie profonde et ses sensations presque intenables. C’est quoi ?

La dyspareunie fait donc référence aux douleurs rencontrée lors des rapports sexuels (avant, pendant ou après le rapport). On distingue alors deux principaux types de douleurs.

La dyspareunie superficielle (nommée dyspareunie d'intromission) désigne une localité autour de l’orifice vagin. Celle-ci est de loin la plus fréquente.

La dyspareunie profonde fait référence aux douleurs pelviennes (pelvis). Des sensations presque intenable son ressenti dans toute la zone génitale et le bas du ventre.

Le terme vaginisme est très souvent cité par les professionnels et peut-être aussi considéré comme une dyspareunie. Dans ce contexte, le périnée se contracte involontairement, rendant impossible l'intromission.

Quelles causes ?

Plusieurs causes d'origine physique peuvent expliquer ces manifestations douloureuses :

  • Une allergie
  • La présence interne de varices
  • Une tumeur dans la région pelvienne
  • Un dérèglement rencontré lors de la ménopause
  • Une infection gynécologique (mycoses, gonorrhée, candidose…)
  • Une inflammation (vestibule, cystite, salpingite, urétrite…)
  • Une production de muqueuse utérine (endométrite)
  • Après une hystérectomie
  • Des anomalies localisées aux muscles et autres tissus dans la zone du pelvis

D'autres causes psychiques sont également recensées :

  • Les explications d'ordre nerveuses 
  • La sécheresse du vagin
  • Une mauvaise première expérience au lit
  • La crainte de tomber enceinte

Cela vous démange ou vous picote ? Vous avez des spasmes où vous avez l'impression d'avoir été piquée ou coupée dans votre région intime ? Vous êtes peut-être concernée par une dyspareunie profonde.

Quel traitement pour guérir d’une dyspareunie ?

Le monde médical est capable d'apporter un traitement contre la dyspareunie. Suivant la situation, un expert de la médecine vous orientera vers la méthode appropriée.

Dans les cas les plus bénins, une simple prescription de médicaments peut régler la situation (notamment pour une infection gynécologique).

Article connexe: Viagra féminin en pharmacie : Avec lovegra dites au revoir à vos malheurs Madame

Un substitut d'hormones et très souvent administré s'il est question d’un traitement d'une dyspareunie suite à l'apparition de la ménopause.

L'homéopathie peut régler des problèmes d'ordre psychique grâce aux bienfaits de certaines plantes reconnues dans le monde médical (dangers moindres).

Enfin, le développement d'une endométriose nécessite inévitablement une hospitalisation. Un acte chirurgical pour garantir le pronostic vital la patiente contre une douloureuse infertilité (retrait d'une partie des organes reproducteurs internes).

Existe-t-il une autre solution pour traiter la dyspareunie ?

La psychothérapie est une autre solution contre la dyspareunie. Cette méthode concerne évidemment les troubles psychiques et psychologiques. Avec plus de 220 professionnels disponibles en France, ses choix alternatifs reste encore trop souvent méconnu.

Cette thérapie décuple les résultats lorsqu'elle est additionnée à un traitement médical plus “classique” (médicaments, consultation périodique d'un médecin généraliste…).

L'objectif de cette discipline ? Modifier certains comportements négatifs en impactant le fonctionnement cognitif ou émotionnel (interpersonnel ou personnel).

Une approche spirituelle, orientée vers le développement personnel, est très souvent proposée aux personnes ayant des blocages relationnels, humains, affectifs ou professionnels.

La joie de ne plus ressentir de douleur pendant un rapport

La dyspareunie et son rapport sexuel douloureux et encore trop incomprise. L'absence d'une médiatisation et très certainement la cause de ce phénomène de société.

Si la douleur peut-être ressentie à plusieurs endroits en même temps (dans le vestibule du vagin, le coccyx, près de l'os pubien ou de la vessie), il est important de ne pas négliger ces symptômes et de consulter dès que possible un professionnel de la médecine. Un clitoris douloureux confirmera très souvent le cas d'une dyspareunie où les douleurs peuvent s'aggraver et devenir très violentes. Le va-et-vient lors d'une pénétration (pénis, masturbation, tampons hygiéniques…) amplifie les ressentis et peuvent amener à des situations difficiles.

Le sexe et son harmonie méritent totalement des réactions préventives afin de retrouver le bonheur au sein de votre couple. Ne perdez donc pas de temps à laisser couler quelques jours ou plusieurs semaines pour vérifier si les symptômes s'estompent d'eux-mêmes. Dialoguer avec son partenaire permettra de le rassurer de ne pas le culpabiliser lors d'un ébat amoureux “raté”.

Garder à l'esprit qu'un homme doit conserver sa fierté masculine pour maximiser sa santé psychologique. En respectant ce principe essentiel, il saura vous rendre heureuse chaque jour.

En conclusion 

La dyspareunie est très fréquemment rencontrée. Superficielle ou profonde, son traitement et réalisé par voie chirurgicale, médicamenteuse ou thérapeutique suivant la situation. La négligence de ces douleurs aggrave généralement l'état de santé de la personne concernée. Une nouvelle fois, pensez à consulter dès l'apparition des premiers symptômes.

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous accordez leur utilisation.

Compris !